Le réalisateur colombien Ciro Guerra, Président du Jury de la 58e Semaine de la Critique

La Semaine de la Critique se réjouit de confier la Présidence du jury de cette 58eédition au cinéaste colombien Ciro Guerra dont le parcours déjà exceptionnel témoigne de l’acuité du regard. En 4 films de court métrage et 4 de long métrage, Ciro Guerra nourrit une œuvre très personnelle, une nouvelle vision de la Colombie, témoin d’une génération dont la volonté affirmée est de se ré-approprier ses espaces. « Nous avons grandi prisonniers des villes. Des villes pleines de violence, d’insécurité, d’inégalités et de pauvreté. La génération actuelle tente de revenir à ses espaces abandonnés et de chercher en eux une véritable identité ».

Après un premier film en noir et blanc, La sombra del caminante (L'ombre de Bogota) où la texture onirique de son cinéma marque immédiatement, Ciro Guerra est sélectionné au Certain Regard du Festival de Cannes en 2009 avec son deuxième film Los viajes del viento (Les Voyages du vent), « Un voyage vers le commencement, vers l’esprit, vers notre âme ». Son troisième long métrage El abrazo de la serpiente (L'Étreinte du serpent) est une expérience sensuelle où le cinéaste tisse un dialogue entre différentes cultures. Le film remporte le Art Cinéma Award à la Quinzaine des Réalisateurs en 2015, il est le premier film colombien à être nommé pour l’Oscar du meilleur film en langue étrangère. Pajaros de verano (Les Oiseaux de passage), récit cosmique sur la naissance des cartels de la drogue dans le désert de la Guajira est présenté en Ouverture la Quinzaine des Réalisateurs 2018. Ciro Guerra est actuellement en post-production de son cinquième long métrage adapté du roman de J.M Coetzee, Waiting for the Barbarians avec Johnny Depp, Mark Rylance et Robert Pattinson.

Le cinéaste remettra le Grand Prix Nespresso de la Semaine de la Critique au meilleur long métrage, le Prix Découverte Leitz Ciné du court métrage ainsi que le Prix Fondation Louis Roederer de la Révélation au ou à la meilleur.e comédien.ne. Pour l’accompagner dans sa mission, il sera entouré de la comédienne franco-britannique Amira Casar, venue à la Semaine de la Critique avec le réjouissant Filles perdues, cheveux gras ; de la productrice française d’origine danoise Marianne Slot, co-productrice de tous les films de Lars Von Trier mais également de Lucrecia Martel, Thomas Vinterberg, Sergei Loznitsa, Naomi Kawase et Benedikt Erlingsson dont le long métrage Woman at War était en compétition à La Semaine de la Critique lors de la dernière édition ; de la journaliste et critique de cinéma belgo congolaise Djia Mambu et du scénariste et réalisateur italien Jonas Carpignano, découvert à la Semaine de la Critique où il a présenté son court métrage A Ciambra puis son premier long Mediterranea.

La Semaine de la Critique se tiendra à Cannes du 15 au 23 mai.

La sélection sera dévoilée, en ligne, le 22 avril.


Avec le soutien de
           

Relations presse :
Dany de Seille - Attachée de presse
dany@deseille.info

#SDLC2019

Haut de page
Ce site utilise des cookies à des fins statistiques ainsi que pour faciliter l’expérience utilisateur et pour simplifier vos démarches d’inscription.
En savoir plus