À propos de Naptha

par Léo Soesanto

À son précédent passage à la Semaine de la Critique avec Real Gods Require Blood (2017), Moin Hussain impressionnait déjà par sa façon
de faire basculer le quotidien vers le fantastique, comme dans une chute
au ralenti, inéluctable. Naphta procède de même, sur un ton encore plus personnel en nous emmenant,
ainsi que ses personnages, vers une science-fiction intimiste que n’aurait pas renié Steven Spielberg. Rêves, souvenirs et home movies cristallisent un sentiment d’alinéation trop longtemps internalisé, une nostalgie
du foyer que partagent tous les migrants d’ailleurs – par-delà les mers ou les étoiles.

À la Semaine de la Critique

Naptha

2019

Court métrage

Voir fiche film
Haut de page
Ce site utilise des cookies à des fins statistiques ainsi que pour faciliter l’expérience utilisateur et pour simplifier vos démarches d’inscription.
En savoir plus