À propos de Love Comes Later

Par Iris Brey

Los Angeles, les coulisses d’un motel où des travailleurs clandestins tentent de survivre. Trois destins de femmes immigrées s’entremêlent, leur rêve américain semble déjà bien loin. La réalisatrice a elle même laissé l’Inde derrière elle à l’âge de 13 ans pour les États-Unis. Sonejuhi Sinha découvre le cinéma à l’université, et choisit Rosetta des frères Dardenne comme influence visuelle pour capter son personnage principal et les couleurs de Wong Kar-Waï pour planter son décor. Une atmosphère intimiste dans laquelle se déroule un drame glaçant.

À la Semaine de la Critique

Haut de page
Ce site utilise des cookies à des fins statistiques ainsi que pour faciliter l’expérience utilisateur et pour simplifier vos démarches d’inscription.
En savoir plus