À propos de Jodilerks Dela Cruz, Employee of the Month

Par Marie-Pauline Mollaret

Quand un jeune cinéaste au ton volontairement décalé se penche sur la (dure) réalité sociale de son pays, cela donne Jodilerks Dela Cruz, Employee of the Month, un film punk, explosif et désespéré, qui mêle humour noir et constat glaçant. Pour tisser cette fable dense et sur le fil, Carlo Francisco Manatad joue de l’épure et de la juxtaposition des plans, utilisant un découpage très précis qui crée à la fois du sens et une distance cathartique. Malgré la noirceur, il insuffle à son récit une énergie folle, salvatrice, et même communicative.

À la Semaine de la Critique

Haut de page
Ce site utilise des cookies à des fins statistiques ainsi que pour faciliter l’expérience utilisateur et pour simplifier vos démarches d’inscription.
En savoir plus