À propos de Dustin

Par Léo Soesanto

Dustin aurait pu s’appeler Le Sens de la Fête, par sa capture précise de l’énergie des soirées technos, du feu qui anime sa faune et qu’on cherche à attiser jusqu’au petit matin par la transe, le contact humain et les substances plus ou moins illicites. Noceurs investis, faits puis défaits, Dustin et sa bande glissent ensuite vers l’after, une ronde plus intimiste où c’est au tour des sentiments de valdinguer au sein du groupe. Le masque de la nuit tombe et voici le trouble dans le genre provoqué par Dustin, ses cheveux rouges et une mise en scène mélancolique comme le petit matin.

À la Semaine de la Critique

Dustin

2020

Court métrage

Voir fiche film
Haut de page
Ce site utilise des cookies à des fins statistiques ainsi que pour faciliter l’expérience utilisateur et pour simplifier vos démarches d’inscription.
En savoir plus