61e édition | Du 18 au 26 mai 2022

Paroles de partenaires

Le panache comme habit de Semaine

par Delphine Gleize, Cinéaste, scénariste, administratrice cinéma de la SACD

Ils nous soutiennent

Quel panache de ne pouvoir être définie par un terme global ni réduite à un seul mouvement ! La Semaine de la Critique, c’est ce panache depuis plus de 60 ans maintenant. Il en faudrait mille, des mots qui traduiraient à la fois la ferveur et l’éclat, le culot et la promesse, l’intuition et l’accompagnement sans faille. J’ai entendu il y a peu une cinéaste dire « je suis née à la Semaine », formule portant en elle-même une poésie et une sincérité sans fard.

Oui, on peut naître à la Semaine avec un premier court-métrage et s’accomplir ensuite dans son premier long métrage, porté, accompagné par l’indispensable programme Next Step. Les seconds longs métrages du monde entier y trouvent aussi leur écrin. On naît donc plusieurs fois à la Semaine de la Critique.

Il me paraît indispensable que la SACD soutienne encore, au nom des autrices et auteurs, l’espace rêvé des premières oeuvres qui nous aident à lire ce monde chahuté, et remettre le Prix SACD à l’une ou l’un de ces cinéastes éclaireurs. »

 

Delphine Gleize,
Cinéaste, scénariste, administratrice cinéma de la SACD

Ils nous soutiennent