61e édition | Du 18 au 26 mai 2022

À propos de Cuerdas

par Farah Clémentine Dramani-Issifou

À 90 ans, Rita est partagée entre la survie de la chorale auprès de laquelle elle passe son temps et ses convictions politiques. A rebours des clichés, Cuerdas invite le spectateur dans la vie de cette communauté divisée par le fait d’accepter ou non, la subvention promise par l’entreprise installée dans la vallée. Avec une esthétique naturaliste empruntant aux codes du documentaire, le film dresse avec sensibilité et pudeur, le portrait poignant d’une femme, âgée et battante.

Entretien avec Estibaliz Urresola Solaguren

« Il y a 2 ans, lors d'une conférence, j'ai rencontré Sara Ibañez, médecin à la retraite qui expliquait les effets dévastateurs de la pollution causée par une énorme raffinerie de pétrole installée au milieu de son village. Puis, au cours de mon travail de recherche sur le sujet, j’ai également entendu de nombreuses voix convaincues que l'entreprise avait apporté du travail, de la richesse et du développement au territoire. Il y avait une grande complexité de points de vue qui provoquait des confrontations et des querelles entre amis, voisins et familles. Aussi, en offrant différents parrainages à des groupes sportifs/culturels/sociaux de la ville, l’entreprise sapait, en quelque sorte, toute mobilisation sociale possible. Ce dilemme crucial m'intéressait : il dit comment à côté de notre propre subjectivité, nous sommes également sensibles au regard, aux émotions, aux besoins et aux attentes des autres, et vice versa. Pour filmer cette confrontation entre les individus et le groupe, j’ai fait le choix de combiner des plans larges et rapprochés et des sons souvent hors champ. Au cinéma habituellement lorsqu'on voit une femme de plus de 70 ans, elle apparaît souvent en position de faiblesse. Begoña Suarez, l’actrice qui joue le personnage Rita, est toujours à 91 ans, la présidente du mouvement populaire Meatzaldea Bizirik qui lutte contre cette entreprise dans la vallée. Je voulais à travers elle, faire un portrait digne de cette étape de la vie d'une femme. »

À la Semaine de la Critique