61e édition | Du 18 au 26 mai 2022

Kaouther Ben Hania, Présidente du Jury

La Semaine de la Critique, section parallèle cannoise dédiée aux premiers et seconds films, est fière de confier la Présidence du Jury de cette 61e édition à la cinéaste tunisienne, Kaouther Ben Hania.

Née à Sidi Bouzid, la réalisatrice commence son parcours à Tunis et construit en quatre films courts, un documentaire et quatre longs métrages, une œuvre profondément ancrée dans la vie et la satire sociale. Sélectionné à l’ACID 2014, son premier film Le Challat de Tunis raconte avec humour l’histoire vraie d’un balafreur - ou Challat en arabe tunisien - qui s’en prenait aux fesses des femmes avec un rasoir en chevauchant sa moto. La Belle et la Meute concourt dans la section Un Certain Regard du Festival de Cannes en 2017. Son quatrième film, L’Homme qui a vendu sa peau avec Monica Bellucci, présenté dans la section Orizzonti de la Mostra de Venise en 2020 est le premier film tunisien nommé à l'Oscar du meilleur film international.

Kaouther Ben Hania remettra le Grand Prix de la Semaine de la Critique et le Prix French Touch du jury à l'un des longs métrages en compétition, le Prix Fondation Louis Roederer de la Révélation au ou à la meilleur.e comédien.ne et le Prix Découverte Leitz Ciné du court métrage. Pour l’accompagner dans sa mission, elle sera entourée de la comédienne et réalisatrice franco-grecque Ariane Labed, du réalisateur islandais Benedikt Erlingsson venu présenter en compétition à la 57e Semaine de la Critique Woman at War, de la productrice María Zamora et du journaliste programmateur Huh Moon yung, Délégué général du festival de Busan en Corée du sud.

La Semaine de la Critique se tiendra à Cannes du 18 au 26 mai.


Avec le soutien de 

    


Relations presse :
Dany de Seille - Attachée de presse
dany@deseille.info