The Maiden

de Graham Foy

Next Step 2020

Canada

Long métrage

Le goût de Graham pour la douceur d’un récit fragmenté et polyphonique se poursuit dans The Maiden, où l’on suit Colton, un lycéen qui tombe sur le journal intime d’une camarade, Whitney. En cherchant à le lui restituer, il découvre que cette dernière a disparu. La lecture du journal de la jeune fille nous plonge alors dans son histoire d’amour avec le meilleur ami de Colton, mais aussi dans une archéologie des violences symboliques, écologiques et familiales qui ont construit cette banlieue pavillonnaire canadienne.

Le cinéma de Graham est comme ce journal intime retrouvé : l’excavation poétique de voix disparues, d’histoires tues qui tendent un miroir à notre société. Un hommage panthéiste à l’authenticité de l’adolescence sous forme de récits enchâssés, comme autant de mains tendues. Un véritable
« teen movie », entre l’angoisse du roman graphique Black Hole de Charles Burns et le lyrisme mortifère de Virgin Suicides.