À propos de SOUS LE CIEL D'ALICE

Par Miquel Escudero Diéguez

Chloé Mazlo dresse dans son premier long-métrage un portrait du Liban à partir de son histoire familiale. Sa principale réussite est de montrer la complexité de la tragédie en juste quelques traits. Il faut rappeler, par ailleurs, que la grandeur du cinéma se dévoile toujours dans les gestes les plus humbles. La pudeur des personnages du film les empêche de pleurer ensemble, mais la manière dans laquelle ils sont vus et filmés par Chloé Mazlo leur insuffle dignité et courage dans leur résistance. Le mélange de prises de vue réelles et d’animation révèle la maîtrise d’une cinéaste profondément intelligente et sensible.

Haut de page
Ce site utilise des cookies à des fins statistiques ainsi que pour faciliter l’expérience utilisateur et pour simplifier vos démarches d’inscription.
En savoir plus