À propos de Schächer

par Thomas Fouet

Schächer a le flegme des tragédies tardives, des dénouements guettés de pied ferme, de longue date, en charentaises en somme, et auxquels, pour autant, rien n’aura préparé ; le calme olympien des résolutions mûries, des signatures apposées au bas des testaments. Il ne craint ni le lyrisme, ni le quotidien, qu'il conjugue en un chant funèbre bouleversant, et révèle, en une poignée de tableaux splendides, tout un monde qui s’éteint. C’est qu’il y a là, au-dehors - peut-être est-ce entré déjà -, quelque chose, ou quelqu'un, qui en a après nous...

À la Semaine de la Critique

Schächer

2018

Court métrage

Voir fiche film
Haut de page
Ce site utilise des cookies à des fins statistiques ainsi que pour faciliter l’expérience utilisateur et pour simplifier vos démarches d’inscription.
En savoir plus