À propos de Please Speak Continuously and Describe Your Experiences as They Come to You

Par Léo Soesanto

Antiviral, le premier long métrage de Brandon Cronenberg, détaillait déjà des pratiques médicales futuristes dont Please Speak Continuously and Describe Your Experiences as They Come to You est l’héritier — ou l’ancêtre, au vu des sensations très analogiques du film, façon câble rouge vert bleu pour télévision cathodique. La psychiatrie rentre ici littéralement dans votre tête, via un implant posé chirurgicalement dans le cerveau, et fait vivre les rêves en kaléidoscope de chairs, couleurs et nourriture. Ou pour citer André Bazin sur Buñuel : « ses images ont l’affectivité brûlante du rêve : le sang lourd de l’inconscient y circule et nous inonde, comme par une artère ouverte ».

Haut de page
Ce site utilise des cookies à des fins statistiques ainsi que pour faciliter l’expérience utilisateur et pour simplifier vos démarches d’inscription.
En savoir plus