À propos de Journey Through a Body

Par Nanako Tsukidate

Journey Through a Body s’ouvre comme le portrait d’un jeune artiste : son quotidien, son corps et sa création musicale sont racontés d’une façon visuellement puissante en des touches délicates sur la pellicule. C’est une approche intime ; la caméra est certes l’extension du bras de la cinéaste, de ses yeux, d'une partie d'elle-même mais Camille Degeye ne s'est pas laissée aller au lyrisme et à la griserie artistique. Par l'envahissement de « l’autre », le ton se métamorphose et dévoile une autre teinte bouleversante, violente d’incompréhension.

À la Semaine de la Critique

Haut de page
Ce site utilise des cookies à des fins statistiques ainsi que pour faciliter l’expérience utilisateur et pour simplifier vos démarches d’inscription.
En savoir plus