À propos de Jeunesse des loups-garous

Par Fabien Gaffez

La vie, c’est une comédie romantique. Plutôt cyclothymique. L’amour, c’est une tragédie sociale. Plutôt aveugle. Jeunesse des loups-garous, c’est du cinéma qui réinvente tout ça. Du cinéma qui se mesure avec une délicate fantaisie à la jeunesse d’aujourd’hui, entre le chien des vies de merde et le loup des sentiments ardents. Yann Delattre affiche un goût désinvolte de la beauté, une efficacité narrative à toute épreuve, une capacité à donner une âme en diable à chaque scène. Rom-com qui love plutôt tender que Tinder, Jeunesse… nous dit deux choses : filmer l’amour, c’est encore possible, le faire, c’est encore mieux.

À la Semaine de la Critique

Haut de page
Ce site utilise des cookies à des fins statistiques ainsi que pour faciliter l’expérience utilisateur et pour simplifier vos démarches d’inscription.
En savoir plus