À propos de Forastera

Par Nanako Tsukidate

Forastera décrit un instant des vacances d’été et de la fin de la jeunesse. Antonia, sosie de sa grand-mère morte, se voit « transformée » en enfilant sa vieille robe et réveille de sa torpeur son grand-père inconsolable. Il y retrouve sa femme qui existe à nouveau sous une douce lumière d'été. Lucía Aleñar Iglesias représente ce fantasme, cet amour fou, par le regard ou les gestes qui sont tous extrêmement détaillés. Nous comprenons que la fille a changé, qu'elle ne sera plus la même après cette expérience; elle deviendra une étrangère.

Haut de page
Ce site utilise des cookies à des fins statistiques ainsi que pour faciliter l’expérience utilisateur et pour simplifier vos démarches d’inscription.
En savoir plus