À propos de August 22, This Year

Léo Soesanto

Août est décidément une délicieuse saison pour le cinéma (Oslo, 31 Août de Joachim Trier ou Ce Cher Mois d’Aoûtde Miguel Gomes) et Graham Foy y ajoute une autre belle journée, à partir de l’idée la plus anxiogène qui soit : la fin du monde. Faux documentaire sur une mélancolie sincère d’avant l’apocalypse, August 22, This Year se déploie comme une symphonie apaisée de micro-moments qui deviennent précieux. Portrait collectif aux dominantes de bleu et donc de blues, le film a bien sûr une autre couleur à l’aune de la pandémie actuelle. « Un film qui montre ce qui se passe “maintenant” et non ce qui se passe “après”. »

Haut de page
Ce site utilise des cookies à des fins statistiques ainsi que pour faciliter l’expérience utilisateur et pour simplifier vos démarches d’inscription.
En savoir plus