60e édition | Du 7 au 15 juillet 2021

À propos d'Interfon 15

par Nanako Tsukidate

Le corps d'une femme est retrouvé devant l'immeuble de son appartement. Qui est-elle ? Ses voisins commencent à s’intéresser à son histoire pour la première fois. Sujet typiquement roumain, Interfon 15 est aussi le récit universel d’une vie qui s’éteint face à l’indifférence complète du monde. Andrei Epure utilise le point de vue de la caméra comme celui de la mort : évoluant dans un espace désertique et angoissant, il dépasse intelligemment les conventions du cinéma de genre où la peur d’être invisibilisé se trouve sans arrêt omniprésente.

À la Semaine de la Critique

Ce site utilise des cookies à des fins statistiques ainsi que pour faciliter l’expérience utilisateur et pour simplifier vos démarches d’inscription.
En savoir plus