60e édition | Du 7 au 15 juillet 2021

La Semaine de la Critique célèbre ses 60 ans

Découvrir les 60 ans d'avenirs


« 60 cuvées pour une galaxie infinie de cinéma »

« Revisiter les révélations et les confirmations des dix dernières années remet en lumière notre bonheur d’assister en direct au miracle de voir des univers frémir, et de pouvoir défricher ensemble des chemins inédits. Interviews filmées d’artistes, scènes commentées par leurs auteurs, témoignages variés de cinéastes, pastilles vidéo et textes de critiques. Le menu est copieux et éclectique.

Happy Birthday la Semaine ! »



Olivier Pélisson
Rédacteur-en-Chef
60 ans d'avenirs



« Le goût du cinéma »

« Pour ce soixantième anniversaire de la Semaine, nous avons choisi de fixer l’horizon. 60 ans d’avenirs, tel est le programme de cette édition et des vidéos que nous avons enregistrées avec toutes celles et ceux qui ont fait les beaux jours de notre sélection ces dernières années.

Et pour que la fête soit complète, nous nous sommes adressés à un ensemble de professionnels du cinéma du monde entier, pour que ce soit eux qui nous parlent de la critique et répondent à cette question qui remonte à Louis Delluc : « Est-ce que la critique aide à faire des films ? ».

Actons déjà qu’elle aide à les apprécier et à les faire connaître. Comme le rappellera avec panache cette soixantième édition.»


Philippe Rouyer
Président du Syndicat Français
de la Critique de Cinéma et des Films de Télévision



« Suggérer de nouveaux possibles »

« L’exercice de la critique a pour mission essentielle et primordiale de transmettre, accompagner les œuvres vers le public. C’est un travail de longue haleine : voir les films arriver de loin, analyser, défendre, argumenter. Ici, à la Semaine de la Critique, nous sommes sur un terrain de jeu différent : les critiques, comme au tennis, montent au filet, , armés de leur intime conviction. Ils font des paris, misent sur un jeune cinéaste jusqu’ici inconnu, avancent à découvert, marquent ou perdent des points, y croient. Quelle que soit la prise de risques l’important reste de préserver cet esprit de découverte.

Cette passion de sentir des lieux de cinéma qui émergent et vibrent, de contribuer humblement au renouvellement du cinéma, est plus forte que tout. Elle est garante d’un certain esprit du cinéma à l’heure où les plateformes et leur modèle de production émergent : préserver un artisanat, un savoir-faire cinématographique que l’œil exercé de la critique chérit. Cette obsession qui nous anime, que nous avons le plaisir de partager avec les cinéastes et toutes celles et ceux qui contribuent à ce que les films existent - producteurs, distributeurs, vendeurs, programmateurs - elle est simple et fondamentale : que le cinéma continue. La Semaine de la Critique sera toujours là pour ça. »


Charles Tesson
Délégué général
Semaine de la Criitique

Ce site utilise des cookies à des fins statistiques ainsi que pour faciliter l’expérience utilisateur et pour simplifier vos démarches d’inscription.
En savoir plus