61e édition | Du 18 au 26 mai 2022

Le cinéma en partage

par Philippe Rouyer

Après un soixantième anniversaire tout entier tourné vers l’avenir, nous voilà repartis en quête de nouvelles découvertes pour cette 61e édition. Avec, pour nous guider dans cette exploration du jeune cinéma international, notre nouvelle Déléguée Générale Ava Cahen. Accompagnée de sa vaillante équipe de sélectionneurs, elle apporte dès cette année un souffle nouveau à notre sélection. La plus ancienne des sélections parallèles du Festival de Cannes s’envole pour un nouveau départ, avec tout de même dans le rétroviseur un clin d’œil à ses débuts. Car sans être superstitieux, 61 est un numéro qui nous a toujours réussi puisque c’est en 1961 qu’un premier film a été présenté au Festival de Cannes sous l’égide de l’Association des critiques de cinéma (The Connection de Shirley Clarke) et que c’est à la suite du succès de cette projection événement qu’est née notre chère Semaine de la Critique. 

Soixante et un ans plus tard, notre section peut s’enorgueillir d’avoir révélé des dizaines de réalisatrices et de réalisateurs parmi les plus réputés dans le monde entier. Et ce n’est pas fini. Dans notre belle salle Miramar qui, depuis sa remise à neuf l’an passé, propose d’excellentes conditions de projection (distinguées par le Label Excellence de la CST), nous attendons avec délice et gourmandise les équipes des 11 longs et 13 courts métrages que nous présenterons cette année. Autant d’engagements et de paris sur l’avenir pris par nos critiques qui ont consacré leur temps à visionner près de trois mille premiers et deuxièmes films (courts et longs) pour n’en garder que la fine fleur. 

À l’heure où la presse papier n’a jamais été aussi mal, où les réseaux sociaux n’en finissent plus de brouiller les cartes et de rappeler qu’en France, « tout le monde a deux métiers : le sien et critique de cinéma », notre chère Semaine vient redonner toutes ses lettres de noblesse à notre activité. La critique n’a pas pour seule fonction de rendre compte, analyser et évaluer. Elle a aussi pour charge de découvrir  et partager les nouveaux talents. Comme les jeunes auteurs des films de cette 61e Semaine de la Critique dont nous vous invitons tous à savourer les débuts prometteurs.

Philippe Rouyer

Président du Syndicat Français

de la Critique de Cinéma

et des Films de Télévision