À propos de La Chute (The Fall)

par Marie-Pauline Mollaret

Œuvre-somme inspirée à Boris Labbé par sa lecture de Dante, sans en être pour autant une adaptation, La Chute prolonge le travail du réalisateur autour des motifs de la boucle, de la métamorphose et du duo dégénérescence / régénérescence. Mêlant des images hypnotiques réalisées à l’encre de Chine et à l’aquarelle à la musique envoûtante et complexe de Daniele Ghisi, le film convoque tout un pan de la création artistique, de Jérôme Bosch à Botticelli, en passant par Goya, Bruegel et Henry Darger, et transcende ainsi la mythologie originelle pour embrasser toute l’Histoire de l’Humanité.

À la Semaine de la Critique

Haut de page
Ce site utilise des cookies à des fins statistiques ainsi que pour faciliter l’expérience utilisateur et pour simplifier vos démarches d’inscription.
En savoir plus