Accueil > Archives

 
Archives

 
Janvier 2017

  JEAN-PAUL TÖRÖK  
(17/10/1936 - 3/01/2017)

Proche du surréalisme, critique à POSITIF (de 1960 à 1972), Jean-Paul Török y mit sa plume au service du fantastique (il y défendit ainsi le PEEPING TOM de Michael Powell, comme les films de Terence Fisher et Roy Ward Baker). Dans le même esprit, il collabora à diverses revues (MMF, FICTION, L’AVANT-SCÈNE CINÉMA) avant de devenir un pionnier de l’enseignement du cinéma à l’Université (Paris I). Il a aussi réalisé des courts métrages (dont, dans son genre de prédilection, CELUI QUI VENAIT D’AILLEURS) et fut le scénariste de Claude Sautet (UN MAUVAIS FILS).

Décembre 2016

  JEAN-LOUP PASSEK  
Paris, le 08 DECEMBRE 2016

JEAN-LOUP PASSEK
Le Syndicat Français de la Critique de Cinéma souhaite saluer la mémoire de Jean-Loup Passek. Illustre critique de cinéma, il assura, dès 1973 et pendant plus de 25 ans, la direction du Festival International du Film de La Rochelle. Il devint en 1978 le conseiller de Gilles Jacob, nommé délégué général du Festival de Cannes et avec qui il lance le prix de la Caméra d’or.
La même année, il devint conseiller-cinéma au Centre Pompidou où il dirigea les collections CINÉMA PLURIEL et CINÉMA SINGULIER. En 1985, il fut l’initiateur et éditeur de la première édition du Dictionnaire du cinéma chez LAROUSSE. Nos pensées vont à sa famille et ses proches. Un service religieux aura lieu en l’église Saint-Germain-des-Prés, Paris 6e, demain, le vendredi 9 décembre 2016, à 10h30, suivi de l’inhumation, au cimetière du Père Lachaise, Paris 20e.

Novembre 2016

  Décès Pierre Billard  
Paris, le 14 NOVEMBRE 2016

Pierre Billard
« Il faisait partie de cette armée pacifique et relativement méconnue du grand public qui œuvre passionnément à la vie du cinéma en France, dont on peut prétendre, sans zèle, qu’elle est à nulle autre pareille. Critique et historien du cinéma, Pierre Billard est mort jeudi 10 novembre à Paris, à l’âge de 94 ans » (Le Monde).
Fondateur de la revue Cinéma dès 1954, Pierre Billard consacra toute sa carrière professionnelle à l'étude et l'analyse de films, et plus généralement au domaine culturel. Co-fondateur du Point duquel il restera attaché aux pages culturelles durant plus d'une décennie et rédacteur en chef du Film français, le journaliste dieppois fit également entendre sa voix à la radio, à l'incontournable Masque et la Plume, et à la télévision, en produisant l'émission de cinéma Champ-contrechamp. Enseignant à l'école des Sciences-Politiques, il devint aussi historien, à travers une étude approfondie, non plus seulement critique, de l’Âge classique du cinéma français. Il dédia également un ouvrage somme à Louis Malle, Louis Malle, Le rebelle solitaire.
Nous adressons nos sincères condoléances et notre affectueuse amitié à son fils, notre confrère Jean-Michel Frodon

Septembre 2016

  CLAUDE-JEAN PHILIPPE  
Paris, le 12 septembre 2016

Keywan Karimi
Claude-Jean Philippe est mort ce 11 septembre à 83 ans, soulevant une vague de témoignages émus de la part de professionnels du cinéma et surtout des cinéphiles, auxquels se joint le Syndicat Français de la Critique de Cinéma.
À la tête du «Ciné-club » d'Antenne 2 puis France 2 durant vingt-trois ans (de 1971 à 1994) et du «Cinéma des cinéastes » entre 1976 et 1984 sur France Culture, ce grand amoureux du cinéma, essayiste, auteur de documentaires et producteur de télévision, est en effet l'incarnation du “passeur”: il fut le relais entre toutes les cinématographies du monde entier et un public curieux, dont le goût pour le cinéma s'est formé grâce à lui.

À la tête du «Ciné-club » d'Antenne 2 puis France 2 durant vingt-trois ans (de 1971 à 1994) et du «Cinéma des cinéastes » entre 1976 et 1984 sur France Culture, ce grand amoureux du cinéma, essayiste, auteur de documentaires et producteur de télévision, est en effet l'incarnation du “passeur”: il fut le relais entre toutes les cinématographies du monde entier et un public curieux, dont le goût pour le cinéma s'est formé grâce à lui.
Nombre de critiques, aussi, lui doivent leur vocation cinéphile, fondée sur le plaisir et le partage. Parler de cinéma était sa passion. Le cinéma l'Arlequin, à Paris, fut à partir de la fin des années 1980, le lieu mythique où il animait un ciné-club chaque dimanche matin à 11h et partageait ses découvertes, ses films fétiches, les grands auteurs qui ont marqué sa cinéphilie. Son érudition permit à un public nombreux et fidèle de découvrir ainsi toute l'histoire du cinéma et de comprendre le travail de mise en scène, grâce à des rencontres généreuses et passionnées avec les cinéastes invités.
Chloé Rolland
Secrétaire générale du SFCC


  MARCEL MARTIN (1926-2016)  

Marcel MARTIN
Notre confrère et ami Marcel Martin nous a quittés. Critique à Cinéma, Ecran, La Revue du Cinéma, La Saison Cinématographique, Les Lettres Françaises, Révolution, Regards et au Panorama sur France-Culture ; il est l’auteur de nombreux livres dont Le Langage cinématographique, Panorama du cinéma soviétique, Robert Flaherty, Jean Vigo, Charles Chaplin, Le Cinéma français depuis la guerre, Le Cinéma soviétique de Khroutchev à Gorbatchev.
Chargé de cours aux universités de Censier et Nanterre à Paris, ainsi qu’à Concordia à Montréal, et Santa Barbara en Californie, il fut conférencier aux universités Nippon et Seishin à Tokyo. Il fit partie des sélectionneurs de la Semaine de la Critique de 1966 à 1983, puis de 1991 à 1997.Au sein de la FIPRESCI, Fédération Internationale de la Presse Cinématographique, il fut secrétaire général de 1972 à 1987, puis président de 1987 à 1991 et, enfin, président d’honneur....suite


Juillet 2016

COMMUNIQUÉ DE L’OBSERVATOIRE DE LA LIBERTÉ DE CRÉATION
 LOI TRAVAIL ET MANIFESTATIONS CITOYENNES : L’OBSERVATOIRE DE LA LIBERTÉ DE CRÉATION EXIGE LA CESSATION DES VIOLENCES POLICIÈRES À L'ÉGARD DES RÉALISATEURS  
CANNES, LE 13 JUILLET 2016

Depuis plusieurs semaines et le début de la mobilisation contre la Loi Travail, de nombreuses vidéos nous parviennent de cinéastes violemment empêchés d'exercer leur métier par les forces de l'ordre.
Le réalisateur Joël Labat, était ainsi, en mai dernier, la cible de deux tirs tendus de grenades lacrymogènes. Le contre-champ de la scène montrait que le réalisateur, pris comme cible, n'était en aucun cas un agitateur ou un « casseur », mais se trouvait là comme simple témoin. Ces violences avec arme, exercées par les fonctionnaires en charge de l'autorité publique sur les citoyens, sont inadmissibles et passibles de poursuites... Lire la suite



Mai 2016

  LA GRÂCE POUR KEYWAN KARIMI  
CANNES, LE 13 MAI 2016

Keywan Karimi, cinéaste iranien de 30 ans, a été condamné par les autorités iraniennes à six ans de prison et 223 coups de fouet. Son crime : avoir exercé son métier de cinéaste, avoir montré le visage non officiel de la société iranienne.
Diplômé de l'université de Téhéran, Keywan Karimi a étudié les sciences sociales et la communication, et participé à des ateliers de réalisation en Allemagne, Thaïlande, Russie. Son court métrage Broken Border a été récompensé dans plusieurs festivals internationaux. Son dernier film Writing on the City, documentaire sur les graffitis et messages inscrits sur les murs de Téhéran depuis la révolution de 1979 jusqu’aux mouvements de 2009, loin de vouloir provoquer, symbolise pourtant aujourd’hui son courage, et la liberté d’expression.
A l’occasion de ce 69ème Festival de Cannes, cinéastes et professionnels demandent solennellement aux autorités iraniennes la grâce de Keywan Karimi.
Ils demandent également à tous les gouvernements d’intervenir auprès des autorités iraniennes. Le temps presse....suite



Avril 2016

 LA VALSE DES VISAS, ÇA SUFFIT ! 

Après Baise-moi, Ken Park, Nymphomaniac, Saw 3D chapitre Final, Love et La Vie d'Adèle, Antechrist de Lars Von Trier vient de voir, le 2 février dernier, son visa d'exploitation annulé par décision de la Cour administrative d'appel sur une nouvelle requête de l'association Promouvoir, proche du milieu catholique intégriste. Bang Gang d'Eva Husson est à son tour menacé.
Le syndicat Français de la Critique de Cinéma en appelle à la ministre de la Culture, Madame Fleur Pellerin, et lui apporte tout son soutien dans l'objectif d'une modification des articles de loi qui contribuent à cet état de fait.
Il faut que cessent ce désaveu perpétuel des avis de la commission de classification et ces attaques répétées contre la création et les œuvres de cinéma.

Pour le SFCC

Isabelle Danel- Présidente
Gérard Lenne – Président d’honneur
Chloé Rolland - Secrétaire générale

 FIPRESCI DEPLORES VIOLATION OF FREEDOM OF EXPRESSION 
Bari/Munich, 4 avril 2016

The film critics and journalists representing 23 countries present at the General Assembly of FIPRESCI, the International Federation of Film Critics, stress unanimously their unconditional worldwide support for cultural, academic, cinematographic and journalistic freedom. They express their particular concern for the increasing violation of freedom of expression in Turkey.

Les critiques et journalistes de cinéma représentant 23 pays présents à l'Assemblée Générale de la FIPRESCI, la Fédération Internationale de la Presse Cinématographique, rappellent à l'unanimité leur attachement indéfectible pour la liberté culturelle, académique, cinématographique et journalistique dans le monde. Ils expriment en particulier leur inquiétude à propos de la violation croissante de la liberté d'expression en Turquie.

Klaus Eder, Secrétaire Général de la FIPRESCI www.fipresci.org

FIPRESCI

 


Décembre 2015

 La Vie d’'Adèle, nouveau (triste) chapitre  
PARIS, LE 12 Décembre 2015

Et c’est reparti ! L’association Promouvoir, qui avait été déboutée en première instance, en septembre 2014, par le Tribunal administratif de Paris de sa demande d'annulation du visa d'exploitation du film La Vie d'Adèle alors interdit aux moins de 12 ans avec avertissement, vient d’obtenir, en appel, l’'annulation du visa d’'exploitation par la justice en raison de «scènes de sexe réalistes». Après Baise-Moi, Antichrist, Nymphomaniac, Ken park, Saw3D chapitre Final et Love, c’est un nouveau coup porté par la censure à la création cinématographique. Et un désaveu des avis de la commission de classification qui étudie les films avec sérieux et minutie et remet ses avis réfléchis à la ministre de la culture. Le Ministère de la Culture a immédiatement annoncé son intention d'introduire un recours devant le Conseil d'Etat. La cour administrative d'appel de Paris a demandé à la ministre de la Culture Fleur Pellerin de "procéder au réexamen de la demande de visa" du film dans un "délai de deux mois".

Le Syndicat Français de la Critique de Cinéma et des films de télévision s'’oppose fermement à ces attaques de plus en plus fréquentes à l’'encontre des films et des cinéastes. Nous tenons à rappeler notre solidarité aux producteurs, techniciens, actrices, acteurs et distributeurs de La Vie d'Adèle, ainsi qu’'à son réalisateur Abdellatif Kechiche et en appelons à Madame la ministre de la Culture, Fleur Pellerin, afin que l’'avis initial soit maintenu et le visa d’exploitation rétabli au plus vite.

Isabelle Danel, Présidente du SFCC
Gérard Lenne, Président d’'honneur du SFCC et membre de la commission de classification
Chloé Rolland, Secrétaire Générale du SFCC


Novembre 2015

 DISPARITION DE JEAN-JACQUES BERNARD  
PARIS, LE 13 NOVEMBRE 2015

C'est avec une immense tristesse que nous vous annonçons la mort de Jean-Jacques Bernard, qui fut l'honorable président de notre syndicat six années durant, de 2007 à 2013, après en avoir été un membre assidu.

Homme d'image (pour Antenne 2, Canal+ et son propre compte en devenant réalisateur de documentaires, ce qui le passionnait, et il préparait son premier long métrage de fiction), Jean-Jacques Bernard était aussi un formidable homme de lettres. Nos adhérents le savent bien, ses discours en tant que président ont toujours régalé l'auditoire, par ses touches d'humour, ses jeux de mots délicieux et sa faconde savante. Avec Jean-Jacques, nos remises de prix célébraient ainsi autant le cinéma que la littérature, nos assemblées générales faisaient danser les chiffres avec les (bons) mots ...suite


Juin 2015

 PROCÈS VERBAL DU 25 JUIN 2015
PARIS, LE 26 JUIN 2015

Cher(e)s ami(e)s,
Cher(e)s adhérent(e)s,

J’ai le plaisir de vous annoncer que suite à notre Assemblée Générale du jeudi 25 juin, les adhérents présents et représentés ont voté favorablement la validation du rapport moral et du rapport financier de notre Syndicat.

Suite au vote pour réélire ou remplacer les membres sortants du Conseil, le Conseil Syndical a été renouvelé. Vous trouverez, ci-joint, la liste des conseillers.

Le Conseil d’Administration qui a immédiatement suivi l’Assemblée Générale a été, comme le veut la tradition, consacré à l’élection des membres du nouveau bureau et de différents responsables (liste ci-jointe).

- Isabelle Danel a été réélue Présidente du Syndicat Français de la Critique de Cinéma et des Films de Télévision.
- Danièle Heymann a été réélue vice-présidente et Pierre Murat a été réélu vice-président.
- Chloé Rolland a été réélue au poste de secrétaire générale. - Xavier Leherpeur a été élu au poste de secrétaire général adjoint.
- Jean-Paul Combe a été réélu au poste de trésorier.
- Fabien Gaffez, nouvel entrant, a été élu au poste de trésorier adjoint. - Bernard Hunin a été reconduit dans sa mission de représentant du SFCC auprès de la Commission de la Carte Verte.
- Jean Rabinovici a été reconduit à la Commission de classification des salles Art et Essai (pour un mandat de 3 ans).

- Lors du CA du matin, Charles Tesson a été réélu Délégué Général de la Semaine de la Critique pour l’édition 2016.

Je vous rappelle que les candidatures aux postes de sélectionneurs (longs ou courts métrages) de la Semaine de la Critique sont à déposer avant le 15 septembre prochain. ...suite

 



  COMMUNIQUÉ DE L’OBSERVATOIRE DE LA LIBERTÉ DE CRÉATION
L'AFFAIRE LOVE
 
PARIS, LE 26 JUIN 2015

L'Observatoire de la liberté de création, associé aux cinéastes, critiques, producteurs, distributeurs et exploitants indépendants, ont appris avec consternation que la ministre avait rejeté l’avis de la Commission de classification des films au sujet du classement du film Love de Gaspar Noé (interdit sur avis majoritaire aux moins de 16 ans avec avertissement).
En demandant à cette commission indépendante, présidée par un membre du Conseil d'Etat, de reconsidérer son avis dans la perspective que Love soit interdit plus sévèrement, aux moins de 18 ans, une mesure qui condamnerait gravement l'exploitation du film en salles et à la télévision, la ministre de la Culture commet une ingérence politique intolérable ...suite



COMMUNIQUÉ DE L’OBSERVATOIRE DE LA LIBERTÉ DE CRÉATION CENSURE AU CINÉMA :
LE CONSEIL D’ETAT DONNE ENCORE UNE FOIS RAISON À UNE ASSOCIATION D’EXTRÊME DROITE

PARIS, LE 2 JUIN 2015

Il est toujours malsain de laisser la culture aux mains des intégristes, d’où qu’ils viennent. L'association Promouvoir prétend défendre ce qu’elle entend être des valeurs judéo- chrétiennes, dans tous les domaines de la vie sociale. Elle milite d'après ses statuts en faveur de sa conception de la « dignité de l'homme, de la femme et de l'enfant » (rappelons que la dignité a été introduite dans le Code du cinéma en 2009, comme motif de censure). Elle se propose de faire obstacle au développement de l'ensemble des pratiques contraires à cette dignité, parmi lesquelles elle range indifféremment « l'inceste, le viol, l'homosexualité, la pornographie ou l'embrigadement par les sectes » ...suite


Janvier 2015

 Discours de la présidente Isabelle Danel en ouverture de la Cérémonie du 26 janvier
Paris, le 26 janvier 2015

J’ai commencé à prendre des notes pour ces lignes en entendant sur France Inter, un matin, l’information selon laquelle un pole de presse comportant quatre magazines dont un «news magazine» allait se revendre 5 fois moins cher que lors de sa cession à peine 9 ans plus tôt. Je me suis dit : «sale temps pour la presse». C’était le mercredi 7 janvier vers 9 heures 30 du matin. Apres, les mots pensés et réfléchis, dits et écrits, sont devenus la seule arme avec laquelle nous pouvions redonner du sens à quelques concepts largement tombés en désuétude ...suite de l'article



 COMMUNIQUÉ TIMBUKTU 
Paris, le 16 janvier 2015

Le Syndicat Français de la Critique de Cinéma souhaite réagir à la décision du maire UMP de Villiers‐sur‐Marne (Val-de-Marne), Jacques-Alain Bénisti, de déprogrammer* toutes les séances de Timbuktu, film français réalisé par le cinéaste mauritanien Abderrahmane Sissako, prévues dans la salle municipale Le Casino, entre le 14 et le 18 janvier.

Déplorant la manière dont le film Timbuktu a pu être considéré comme faisant «l'apologie du terrorisme» (propos rapportés par Le Parisien), le Syndicat rappelle qu'il s'oppose à toute forme de censure d'une oeuvre cinématographique et défend fermement la liberté d'expression. ...lire la suite



AU PROCHAIN FESTIVAL D'ANGERS TABLE RONDE AUTOUR DE LA CRITIQUE DE CINÉMA
La nouvelle critique
Internet est porteur d’une bonne nouvelle pour la critique de cinéma. « L’art d’aimer », pour reprendre la formule de Jean Douchet, fait depuis quelques années peau neuve dans le royaume virtuel. L’apparition de nombreuses revues de cinéma en ligne a démocratisé l’accès à la littérature critique autant que libéré la capacité des jeunes plumes à se faire profuses, débordantes, combattives. Le support numérique a électrisé la passion des images et galvanisé la conquête de nouveaux territoires cinéphiles. Une pratique commence donc peut-être à se réinventer, qui décrirait de nouveaux modes d’écriture et de pensée des films. Quels en sont aujourd’hui les acteurs, les repères et les perspectives ? Premiers Plans organise pour la première fois un débat autour de la « nouvelle critique ».

En présence de Gabriel Bortzmeyer (Revue Débordements), Théo Ribeton (Les Inrockuptibles, Revue Zinzolin), Mathieu Macheret (Le Monde), Aurélien Ferenczi (Télérama.fr), Morgan Pokée (Revue Répliques, Critikat), Arnaud Hallet (Revue Zinzolin) et Louis Séguin (Chronicart, Transfuge).

Contact : rinaldi.louise@gmail.com / simon.lehingue@mail.com
Mercredi 21 janvier – 14h - Centre des Congrès - Entrée libre


Décembre 2014

LES TEXTES À LIRE… SUJETS À SUIVRE !
“LE FILM A PERDU DE SON AURA” : STÉPHANE AUCLAIRE, DISTRIBUTEUR INDÉPENDANT.
Aurélien Ferenczi - Télérama Sur les films qui se cassent la figure (suite), deux ou trois (autres) idées d'un acteur du secteur. Entre l'offre trop abondante et la segmentation du public, défendre des films non formatés est chaque jour plus compliqué...suite de l'article


VERS UNE HAUSSE DU CRÉDIT D'IMPÔT CINÉMA EN FRANCE
3DVF Les studios peuvent se réjouir : la France s'apprête à rendre bien plus attractif son système de crédit d'impôt pour le cinéma, y compris dans le secteur de l'animation ...suite de l'article


LE GROUPE ROULARTA MET EN VENTE SON PÔLE PRESSE FRANÇAIS
Libération Quatre ou cinq candidats sont dans la course pour le rachat de ce pôle qui comprend notamment «L'Express» et «L'Expansion» ...suite de l'article


LA CRITIQUE DE CINEMA A L'EPREUVE D'INTERNET
Alex Masson
Ainsi, la critique de cinéma serait mise au pied du mur par la révolution technologique, Internet ayant libéré la parole cinéphile. Une démocratisation qui aura en moins de vingt ans submergé la voix des critiques "professionnels". Au point de l'étouffer? Difficile de revenir sur le constat de départ de l'ouvrage collectif dirigé par Gilles Lyon-Caen. Il est désormais acquis que l'exercice critique - désormais pris entre offre démultipliée et diminution de l'espace lui étant reservé dans les médias, transformations radicales des rapports entre journalistes, rédactions et distributeurs, passage d'un statut de spectateur à celui de consommateur d'images- est malmené. ....Suite de l'article


Août 2014

BARÈME DE PIGES
Martine Rossard
La Fédération Nationale de la presse spécialisée (FNPS) et les syndicats de journalistes ont trouvé un accord concernant les barèmes de piges : En salaire brut avant congés payés, 13ème mois et ancienneté, ceux ci sont de 45€ pour les publications diffusées à plus de 5000 exemplaires et 42€ pour les autres....Suite de l'article



Juin 2014

SERVICE PUBLIC ET CINÉMA… LA DÉMISSION ?
Isabelle Danel
Pendant la crise, les émissions cinéma disparaissent… Et il n’y a pas qu’elles, hélas.
Que les patrons de presse décident, pour faire plaisir à leurs actionnaires, d’opérer des coupes claires, de réduire la voilure côté pigistes ou de pérenniser les stagiaires, ce n’est pas une nouveauté et nous sommes tous concernés et consternés. Le SFCC ne peut que déplorer cette tendance qui frappe de plus en plus d’entre nous, confrères et adhérents. Comme si la critique cinématographique était quantité négligeable, ligne budgétaire à rayer purement et simplement. Surtout lorsqu’elle est pointue, ne brosse pas les films dans le sens du poil et essaie d’alerter les spectateurs sur des univers différents....Suite de l'article


ÇA CONTINUE...
Suppression dans la grille de rentrée France Inter :
Ouvert la nuit, d'Aurélie Sfez et Baptiste Etchegaray
Le MOUV' : l'émission Les séries Télé de Pierre Langlais


MICHAEL HENRY WILSON (1946-2014)
Michel Cieutat
Positif
vient de perdre l'un de ses meilleurs spécialistes du cinéma américain. Ébloui par Citizen Kane et Hiroshima mon amour, puis formé par Henri Agel, Michael Henry Wilson s'est très vite passionné pour le cinéma hollywoodien auquel il vient de consacrer un ouvrage remarquable, À la porte du paradis : cent ans de cinéma américain, cinquante-huit cinéastes. Un livre qui s'inscrit en parfaite cohérence avec ceux qu'il a écrits, depuis 1971, sur Frank Borzage, Raoul Walsh, Jacques Tourneur... et plus particulièrement ses ouvrages d'entretiens avec deux des maîtres du cinéma post-hollywoodien, Martin Scorsese et Clint Eastwood. Sa perception de l' « Usine à rêves » a toujours été d'une pertinence impressionnante. Doté d'un grand sens analytique, il savait, très tôt, percevoir l'univers à venir d'un cinéaste, comme le prouve sa critique de Boxcar Bertha dans laquelle (Positif, n°155, janvier 1974, p.51) dans laquelle il révèle la thématique future de l'auteur de La Dernière Tentation du Christ...Suite de l'article

PROCÈS VERBAL DU 20 JUIN 2014

Cher(e)s ami(e)s,
Cher(e)s adhérent(e)s,

J’ai le plaisir de vous annoncer que suite à notre Assemblée Générale du 20 juin, les adhérents présents et représentés ont voté favorablement la validation des rapports Moral et du rapport Financier de notre Syndicat......Suite de l'article

Decembre 2013
DISCOURS D’OUVERTURE DE LA CÉRÉMONIE DE REMISE DES PRIX 2013 DU SYNDICAT FRANÇAIS DE LA CRITIQUE
Isabelle Danel Présidente

Ce soir, devant vos yeux ébahis, et sans filet, je vais vivre des tas de choses pour la première fois. Contrairement à ce que disait François Truffaut, ce n’est donc pas seulement l’apanage des enfants et des adolescents....Suite de l'article

ETAT DES LIEUX DE LA PRESSE

Le Démantèlement (de la presse française) ? Ce titre du beau film de Sébastien Pilote, qui faisait partie de la sélection de la Semaine de la Critique 2013, pourrait bien s’appliquer à ce que traverse actuellement la presse française. Comme l’atteste cet extrait d’un tract SNJ-CGT daté de novembre 2013, que nous reproduisons avec l’aimable autorisation du secrétaire général...Suite de l'article


Novembre 2013
LA CRITIQUE VUE D’ALLEMAGNE
Retour sur la table ronde sur la critique organisée par le VDFK à Berlin (novembre 2013)
par Bernard Payen
Samedi 23 novembre, avait lieu dans l’une des salles du cinéma Arsenal à Berlin, à l’initiative du VDFK (Verband der deutsche Filmkritik, l’association des critiques de cinéma allemands, équivalent de notre Syndicat de la critique) présidé par Frédéric Jaeger (fondateur du site critic.de), une table ronde autour de l’influence de la critique sur la distribution des films en salles...Suite de l'article

Août 2013
Disparition du critique Jacques Siclier
C'était un critique de cinéma comme on les aime : partial et passionné. Jacques Siclier, mort vendredi 8 novembre à l¹âge de 86 ans, avait travaillé, des années durant, à Télérama, puis au Monde (il avait un classement de fiches bien à lui qui en faisait une sorte de gourou indispensable : il savait tout sur tout). C¹était un auteur de feuilletons-télé, aussi : toutes les adolescentes du début des années 60 se souviennent de Janique Aimée Et un historien : il a écrit sur la Nouvelle Vague, Ingmar Bergman, Jean Gabin. Mais son livre le plus célèbre reste La France de Pétain et son cinéma où il rendait justice à l¹audace de certains créateurs durant cette époque terrible. ...Suite de l'article

Juillet 2013
EDITO : Isabelle Danel Présidente du SFCC
Eh bien voilà. Mercredi 26 juin, suite à notre Assemblée Générale, le nouveau conseil s’est réuni et a élu son Président et son bureau. Et même si ce n’est pas la première fois (Véra Volmane fut présidente de 1967 à 1980, tout de même !), il y a donc cette année à la tête du Syndicat Français de la Critique de Cinéma et de Télévision une Présidente avec un e. Euh ? Et ça change quoi ? Beaucoup pour ceux qui défendent bec et ongle la parité. Rien, puisque «je suis critique de cinéma» est une phrase qui ne nécessite pas d’appartenir à un genre en particulier. Et critique, c’est ce que je suis, c’est ce que nous sommes ...Lire la suite


BLOG

Le BLOG du Syndicat Français de la Critique
Syndicat Français de la Critique © 2017